Implants pectoraux

Les implants pectoraux conviennent dans deux cas bien précis : Les hommes jeunes qui ont la cage thoracique insuffisamment développée ou ceux d’âge mûr dont la poitrine s’est relâchée.

Les muscles pectoraux, situés sur la poitrine, se divisent en deux groupes de muscles : le grand pectoral sur la partie inférieure et le petit pectoral sur la partie supérieure. Pour certains hommes, les exercices de musculation visant à développer alternativement ces deux muscles ne parviennent pas à développer suffisamment les pectoraux.

La seule solution pour avoir un thorax bien musclé est alors de faire poser des prothèses.

Le déroulement de l’intervention :

La pose des implants pectoraux se fait sous anesthésie générale avec une nuit d’hospitalisation et dure environ 1h30.

Le chirurgien pratique une incision verticale de cinq centimètres dissimulée dans le creux de l’aisselle. Les cicatrices sont donc invisibles. Le praticien place ensuite la prothèse dans une loge sous le muscle grand pectoral.

Il réalise ensuite les sutures avec du fil résorbable puis pose un pansement modelant sur le torse.

Suites opératoires :

La douleur est peu importante et bien prise en charge par des antalgiques. Elle s’estompe progressivement pendant la première semaine. Un œdème et des ecchymoses ainsi qu’une gêne à l’élévation des bras peuvent subsister quelques semaines.

Le patient porte un boléro de contention jour et nuit pendant un mois afin de maintenir les implants pectoraux bien en place. Il reprend ses activités quotidiennes après 1 semaine, le travail après 1 à 2 semaines et le sport après 2 mois.

Le résultat est visible immédiatement après l’opération. Le torse présente un aspect naturel et musclé. Les pectoraux sont bien dessinés et ont plus de projection. La fonction musculaire n’est pas entravée.

Les prothèses pectorales peuvent être portées à vie ou retirées à la demande du patient.

Tarifs des implants pectoraux :

Saisissez le terme recherché et pressez Entrée