Prothèse dentaire amovible

Les appareils permettent de remplacer à la fois les dents manquantes et la gencive.
Dans les cas où une prothèse fixée est impossible à réaliser, il reste toujours la possibilité de l’appareil dentaire.
Redouté par les patients pour son amovibilité et son encombrement, il a cependant l’avantage d’être économique et rapide à réaliser.

Deux possibilités :

• il reste des dents, c’est la prothèse adjointe partielle

C’est une prothèse qui remplace une ou plusieurs dents de la mâchoire.
Sa tenue est assurée par des crochets qui dans certains cas sont visibles lorsque le patient sourit.
Elle doit être retirée tous les jours pour la nettoyer.
Cette prothèse est facilement réparable et évolutive (des dents extraites par la suite, peuvent être rajoutées sur l‘appareil).

Deux types de prothèse adjointe partielle :

L’appareil tout en résine :

Ce type de prothèse ne doit trouver sa justification qu’en appareil provisoire.
En effet, la plaque écrase la gencive et les crochets risquent de carier et de mobiliser les dents restantes.

Le stellite :

Il se compose d’une plaque métallique réduite avec des crochets très élaborés, et d’une partie en résine qui soutient les fausses dents.

• il ne reste rien, c’est la prothèse complète

La prothèse complète est une base en résine portant des dents préfabriquées et appliquée directement sur les gencives. Ces dents peuvent être en résine renforcée ou en porcelaine.

La tenue des prothèses complètes est assurée par un phénomène de succion adhésive. On peut comparer cela à deux plaques de verre collées par un film d’eau. il faudra exercer un certain effort pour les séparer. La tenue des prothèses complètes suit ce principe.

L’intérieur de la prothèse devra donc épouser intimement la mâchoire qu’elle recouvre, la salive jouant le rôle du film d’eau.

Saisissez le terme recherché et pressez Entrée